Accueil
Le Livre
Commander

Recits Berichte / Photos
Tour du monde
Blog post voyage

Parcours / Projet
Budget / Matériel

Livre d'or
Contact
Turquie suite et fin

Réponse positive de Téhéran mais a Erzurum ils ne sont pas presses pour me le délivrer, je dois revenir dans 3 jours... J’en profite donc pour faire une petite virée sur les rives de la Mer Noire. Si les plages ne valent pas celles de la Méditerranée, les collines qui la borde sont en revanche très vertes, couvertes de forets, de plantations de noisetiers ou de champ de thé. Je reviens à Erzurum par les montagnes qui entourent la Mer Noire. De grandes forets de résineux laissent ensuite place à de très raides alpages, ou des chalets en bois s’accrochent à la pente, véritable carte postale des Alpes il y a 100 ans.

Impressionnante également la quantité de neige pour cette mi mai : en passant un col à 2600m nous roulons entre des murs de neige de plus de 2m de haut. De retour a Erzurum et après 25 jours d’attente, on me délivre enfin ce fameux visa donc base sur Van ou mon vélo s’ennuie depuis plus d’un mois. Lorsque que j’explique mes péripéties au réceptionniste de l’hôtel, il sourit et me dit "Iran system"

Je décide de prendre l’option la plus directe pour l’Iran : la route qui longe le chemin de fer. Après 100 km j’arrive à la frontière, où je suis reçu par les gesticulations et les moqueries d’une dizaine de militaires, ils me font comprendre que je ne suis pas autorisé à traverser la frontière ici. Leur chef arrive, ordonne à ses larbins de me fouiller et de fouiller mon vélo, puis me dit de retourner à Van, me donnant une image assez déplorable de l’armée turque.

Je n’ai toujours pas compris pourquoi je n’ai pas pu passer en Iran ici, puisqu’ un allemand, également à vélo, l’a fait sans problème en prenant le train. Toujours est-il que la nuit tombe et que je dois encore faire 20 bornes pour retourner au dernier village. En coupant vers le nord je récupère la route pour Dogubayazit sans passer par Van. Le Mont Ararat qui s’était refusé a nous pendant notre session de ski a cause du mauvais temps surgit soudain, véritable géant dominant de plus de 3000m la plaine. Les gamins kurdes, comme à leur habitude, ne sont pas souvent très sympas, hurlements, moqueries, insultes, jets de pierre et de bâtons, aussi suis je plutôt content de quitter le
Kurdistan turc, car toutes ces réactions désagréables auront parfois rendu pénibles le voyage.

A la frontière le flic me dit que je suis resté plus de 3 mois en Turquie, certes mais je suis allé dans la partie européenne de Chypre, sauf qu’aucun tampon ne figure sur mon passeport, normal c’est l Union Européenne. Il ne semble pas décider à me croire et commence à passer tous un tas de coups de fil. Le temps que je lui sorte un petit papier
que m’avait remis les douaniers chypriotes turcs lors du passage dans la partie indépendante et que j’avais précieusement gardé, 2 bus d’iraniens arrivent et le flic à donc 100 passeport à tamponner. 2h plus tard, quand les iraniens sont partis, je lui montre le papier, il acquiesce enfin et tamponne mon passeport. Tout ira plus vite du coté iranien.

Ainsi se termine ce long séjour en Turquie, un pays qui me laissera le souvenir de profondes disparités, entre une Turquie de l’Ouest déjà tintée d’orientalisme mais dont le mode de vie et le développement sont assez similaires a ceux de la Grèce, et une Turquie de l’Est fondamentalement orientale, avec des bases sociales et des valeurs totalement différentes des nôtres. Je sais que la question de l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne fait rage en France et pour avoir parcours en long en large et en travers le pays, je pense que c’est un non sens historique, culturel et politique, le fossé qui nous sépare est décidemment trop important.



Vos commentaires :
11/06/2007 : Jean et Martine
Tu vas devenir un diplomate expérimenté pour dejouer toutes les tracaseries administratives...Merci pour la carte du pays qui nous permet de mieux te suivre dans ton périples.
Un petit commentaire ? Lâchez vous !
Pseudo * :

Mail :

Commentaire * :
Quelle est la troisième lettre de l'alphabet? Was ist der dritte Buchstabe des Alphabets? Cual es la tercera letra del alfabeto? What is the third letter of the alphabet?
Réponse [anti spam] :