Accueil
Le Livre
Commander

Recits Berichte / Photos
Tour du monde
Blog post voyage

Parcours / Projet
Budget / Matériel

Livre d'or
Contact
Parcours


itineraire


Je suis parti en Novembre 2006 de mon village, La Boutière, situé dans la chaîne de Belledonne. J’ai traversé ensuite l'Italie, où ma copine Toni m'a rejoint pour une dizaine de jours à Venise, puis les Balkans en longeant la côte méditerranéenne jusqu'en en Grèce. J'ai alors passé une partie de l'hiver en Grêce à grimper sur les fabuleuses falaises de l'île de Kalimnos, puis âpres une courte étape en Turquie j'ai fait du ski de rando autour d'Antalya avec Ulrich. J'ai repris la route avec Toni à la fin de l'hiver pour traverser la Turquie. Courant Avril m'ont rejoint Bruno, Manu et Ulrich pour faire à nouveau du ski de rando en Turquie.

J'ai par la suite traversé seul à la fin du printemps l'Iran puis le Pakistan. Au début de l'été, j'ai effectué un trek dans le Karakorum avec Romain, la partie pakistanaise de l'Himalaya, la traversée des glaciers de Biafo et d'Hispar. Toni me rejoint alors pour plus d'un an et nous nous sommes rendus en Chine pour traverser le Tibet. Notre aventure s’est arrêtée au camp de base de l’Everest où Toni a contracté la mononucléose, ce qui nous a obligés à être évacué sur Lhassa puis Chengdu avant d'être rapatrié en Allemagne à la mi-Octobre.

Nous sommes repartis en Thaïlande courant Novembre ou nous avons grimpé pendant un mois en compagnie de Guillaume sur les falaises de Tonsai, avant de reprendre le vélo en Thaïlande puis en Malaisie avant d'arriver à Singapour, où nos mères respectives et ma sœur nous ont rejoint pour les fêtes de fin d'année.

Nous avons traversé le Pacifique par avion jusqu’a Los Angeles, puis repris les vélos pour descendre la péninsule de Basse Californie. Après un transfert en bateau puis en bus, nous avons parcourut le Yucatan avant de nous envoler pour Cuba. 3 semaines de vélo plus tard, un nouvel avion nous a déposé à Quito, capitale de l’Equateur. De la nous sommes descendus à vélo jusqu’au Nord du Pérou. Nous avons pris un bus jusqu'a Huaraz et effectué 2 raids à pied dans la Cordillera Huayhuash et la Cordillera Blanca.

Le reste de la descente jusqu'a Santiago de Chile s'est faite essentiellement en bus, exception faite à 2 ultimes aventures à vélo, le long du lac Titicaca et au travers du Salar d'Uyuni et du Sud Lipez.

Au début de l'hiver australe (Juin 2008) nous avons parcouru à ski la Cordillère Argentine et Chilienne. Plusieurs de nos amis nous ont rejoint pour cette session ski de randonnée.

Courant septembre Toni est rentrée en allemagne pour reprendre ses études, je suis resté pour skier jusqu' à fin Novembre en Amérique du Sud, achevant cette session hivernale par une expédition sur le campo de Hielo Sur, le plus grand glacier continental hors des pôles.

J'ai pris debut novembre un avion entre Buenos Aires et Milan puis je suis rentré tranquillement à vélo à la Boutière, à la mi-novembre, un peu plus de 2 ans après mon départ.

Je vous invite à visualiser le parcours tracé sur la carte du Monde."


Projet

Comme beaucoup de choses sur ce site, j'ai rédigé ce texte avant que Toni ne devienne ma compagne, d'où l'emploi de la première personne du singulier qui jalonnent certaines pages. Toni est ensuite devenu tout autant parti prenante au voyage mais je n'ai pas modifié ces pages antérieures. Ne vous étonnez donc pas de trouver du "je" là ou il faudrait trouver du "nous".

Par ce grand voyage, je souhaite découvrir la planète à vélo, en passant par ses zones les plus montagneuses.

Outre le vélo, je compte parcourir les montagnes du monde lors de ce périple en m'y arrêtant pour faire de l'escalade, du trek, de l’alpinisme ou du ski de randonnée.

« En roues libres » c’est l’histoire d’un rêve qui m’habite depuis de nombreuses années, un rêve que j'ai nourris de lectures et d’expériences. Ce voyage ne s’inscrit pas dans la recherche d’une quelconque reconnaissance ou de l’exploit sportif, mais dans la concrétisation d’un projet patiemment mûri et construit, comme la continuité logique de mes expériences précédentes. Je fais surtout ce voyage pour être libre, d'une liberté que je n'ai jamais trouvé ailleurs que lors de mes voyages a vélo. Je fais ce voyage parce que j’aime vivre simplement, au contact de la nature et de ses aléas. Je fais ce voyage car il m'apportera les joies d’une vie rude mais véritable, faite de changements, de rencontres et de sourires.

Mes grandes passions sont au coeur de ce projet : la grande randonnée à vélo et la montagne, auxquelles il faut rajouter l'apprentissage des langues étrangères et l’écriture.

Le message que je souhaiterais faire passer au travers de ce périple est qu’il faut être à l’écoute de ses rêves. Il suffit bien souvent d’un peu de motivation, d’optimisme et de détermination pour surmonter les plus grandes épreuves. Pour peu que l’on se débarrasse de la paralysante peur de l’inconnu qui conduit à l’immobilisme, pour peu que l’on se montre volontaire face à l’adversité, rien n’est impossible.